La Chine abrite des endroits tout à fait époustouflants qu’il serait plus qu’intéressant de découvrir lors d’un séjour. Parmi les destinations les plus prisées par les voyageurs, on compte Xinjiang. Cette province chinoise réserve des trésors insoupçonnés à ses visiteurs. Située à l’extrême ouest du territoire chinois, Xinjiang abrite plusieurs groupes ethniques qui ont chacun des us et coutumes, ainsi que des traditions singulières. Durant leurs vacances, les passionnés d’archéologie et de culture vivront une expérience hors du commun dans cette magnifique province chinoise.

Les puits Karez

La ville de Turpan, localisée dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, est une oasis fertile présente depuis des siècles en Chine. La survie des habitants de cette municipalité tient en grande partie de l’ingénieux système d’irrigation en eau de la ville. Les puits Karez constituent un étonnant réseau de cheminement d’eau issu des glaciers, et qui alimente les réservoirs de Turpan. La découverte de cette invention spectaculaire reste un incontournable lors d’un séjour en Chine, surtout si on est de passage dans la province de Xinjiang.

Les grottes aux mille bouddhas de Kizil

La religion est un élément d’exception dans la culture chinoise. Les représentations religieuses comme les fresques de bouddha sont notamment des inconditionnels des lieux de cultes anciens. Les grottes aux mille bouddhas de Kizil se distinguent toutefois des autres sites chinois du genre. En effet, elles ont l’immense particularité de mettre en relief des fresques qui font paraître une influence d’origine autre que chinoise. On y retrouve notamment les styles Gandhara (du nord du Pakistan, et de l’Afghanistan), et d’Ajanta de l’Inde. La vie courante du Bouddha Sakyamuni, et aussi des Jakatas (contes sur les nombreuses vies antérieures du bouddha) sont illustrés dans les grottes de Kizil.

 

La réserve naturelle de Kalamaili

Du point de vue de son patrimoine naturel, la province chinoise du Xinjiang abrite également des merveilles à découvrir. Il y a, entre autres, la réserve naturelle de Kalamaili, qui se trouve sur le mont du même nom, et qui est peuplé d’animaux sauvages. Ces derniers vivent dans un environnement composé en majeure partie de steppes arides. On y rencontre diverses espèces animales comme les ongulés qui sont des animaux à sabots (ânes, gazelles d’Asie, chameau de Bactriane, mouton argali, mustang…), mais aussi des variétés d’oiseaux (l’aigle royal par exemple), le loup gris, le lièvre arctique et le renard.

Le marché de nuit de Burqin

Pour une approche plus authentique de la vie quotidienne à Xinjiang durant une escapade en Chine, se promener au marché de nuit de Burqin est tout indiqué. C’est l’occasion de s’imprégner des habitudes des autochtones et de faire connaissance avec la population locale. Plusieurs ethnies cohabitent notamment à Burqin, à savoir : les Ouïghours, les Kazakhs, les Mongols Tuva , les Russes, et les Chinois Han. Le marché de nuit de cette petite bourgade de la province de Xinjiang est l’endroit rêvé pour déguster les spécialités du coin. Les visiteurs pourront se régaler avec un plat de poisson grillé pêché dans la rivière Irtych, au sein de petits stands qui font office de restaurants.